LIVRAISON OFFERTE à partir de 20€.

Les labels éthiques en viticulture

Les labels éthiques en viticulture

Ah l’automne ! Les feuilles qui tombent, les marrons grillés et surtout …la période des foires aux vins et du beaujolais nouveau ! L’occasion de faire le plein de bonnes bouteilles et de festoyer.🍷🍁 Avec modération, bien sûr ! 😉

Savoyards et fiers de l'être, on vous propose également de découvrir quelques adresses locales.

 

Vin conventionnel, bio ou naturel ? Pourquoi privilégier les vins éthiques ?

La viticulture est le secteur agricole français qui utilise le plus de pesticides. Dans un reportage diffusé en 2016 sur France 2, Elise Lucet nous apprend que 20 % des pesticides utilisés dans l’agriculture le sont dans les vignes, alors qu’elles ne représentent que 3 % de la surface agricole.

Aussi, de nombreux additifs sont également présents lors de la vinification (ex : le soufre, plus connu sous le nom de sulfites, permet d’obtenir un produit plus stable dans le temps). Tous ne sont pas nocifs (blanc d’œuf, protéine de lait), mais d’autres sont plus controversés (amoniaque, arsenic, acétate de plomb).

Les traces des produits phytosanitaires sont détectables jusque dans nos verres. En effet, en 2018, les résultats d’analyse d’une enquête réalisée par franceinfo ont retrouvés jusqu’à 15 résidus de pesticides différents dans certaines bouteilles de bordeaux.

Même si les taux s’avèrent très faibles et inférieurs aux normes en vigueur, on est en droit de se demander quels sont les effets à long terme, à quoi l’on s’expose avec un tel cocktail et quid des doses journalières admissibles.

 

Une évolution des pratiques 👩‍🌾

Les conséquences de tous ces produits ? Leur impact sur l’environnement et sur l’homme : tout d’abord, sur la faune et la flore (mort des abeilles, des oiseaux, des vers de terre…) ; sur les sols et les nappes phréatiques (pollution des eaux) ; et enfin sur l’humain (perturbateurs endocriniens, cancers…).

Malgré tout, les pratiques et les mentalités évoluent. Ainsi, 14 % de surface cultivée en vignes l’est en bio (chiffres 2019, ministère de l’agriculture). En 2018, les surfaces en conversion, c’est-à-dire en train de passer en bio, ont augmenté de 63 %.

Afin de promouvoir ces pratiques vertueuses, des labels existent, pour certains depuis les années 1930. Demeter, AB, HVE, Nature & Progrès, …  Avec tous ces noms, on a un peu de mal à s’y retrouver. On a sélectionné les principaux et on vous aide à décrypter tout ça ;)

 

Labels ou marques ? De quoi parle-t-on ?🕵️‍♀️

Un label est une mention officielle. Pour le vin bio, au niveau Européen et national, le producteur est contrôlé par un organisme agréé.

La marque est une mention d’origine privée. Des associations privées certifient au regard de leur propre cahier des charges. Elles respectent, avant tout, les règlementations européennes et nationales en vigueur.

 

Ceux en faveur de la viticulture raisonnée

Les labels Haute Valeur Environnementale (HVE) et Terra Vitis ont pour vocation de valoriser les bonnes pratiques des viticulteurs en matière de développement durable.

Haute Valeur Environnementale (HVE)

Le label Haute Valeur Environnementale (HVE) est issu du Grenelle de l’Environnement (2007). Il certifie les exploitations qui atteignent les objectifs en terme de préservation de la biodiversité. Ce label ne certifie pas la qualité du vin mais la qualité environnementale de l’écosystème où il est produit.

Le cahier des charges porte sur l’ensemble de l’exploitation et doit prendre en compte trois axes : la biodiversité ; l’adaptation de l’utilisation des fertilisants et des pesticides en fonction des indésirables à éradiquer ; et l’optimisation de l’utilisation de l’eau en fonction des sols.

Terra Vitis

logo Terra Vitis

Initiative née en 1998 d’un regroupement de vignerons du beaujolais, cette certification purement française se base sur trois piliers du développement durable : l’environnement, le social et l’économie.

Terra Vitis compte aujourd’hui 6 associations régionales dans toute la France et a été reconnue par le Ministère de l’Agriculture comme certification de viticulture raisonnée.

Elle garantit que le vigneron a optimisé l’usage des ressources naturelles pour cultiver sa vigne. Elle garantit aussi un usage « raisonné » des produits phytosanitaires : un traitement chimique n’est mis en œuvre qu’en ultime recours, pour sauver la récolte.

Où les trouver ?

Domaines Adrien Veyron sur Apremont, Dupasquier à Jongieux, Jacquet Céline à Arbin….Une douzaine de domaines sont certifiés Haute Valeur Environnementale (HVE) rien qu’en Savoie. Retrouvez les tous sur les annuaires disponibles sur le site du Ministère de l’Agriculture.

Pas de Terra Vitis en Savoie, mais vous pouvez trouver des exploitants dans le beaujolais, sur les côteaux du Lyonnais et dans d’autres régions françaises dans l’annuaire de Terra Vitis.

 

Label bio : le plus connu

Le label bio est celui que l’on retrouve le plus dans nos grandes surfaces. Il s’agit du label bio européen (l’Eurofeuille) et du label français AB (Agriculture Biologique).

 

Créé en 1985, le label français AB possède aujourd’hui les mêmes garanties que son homologue européen (l’Eurofeuille a été introduite en 2010 avec des conditions plus souples que son prédécesseur). On trouve souvent les deux logos sur un même produit, tout simplement parce que le logo AB est mieux connu des consommateurs.

Depuis 2012, une nouvelle règlementation est entrée en vigueur afin de règlementer le terme de vin biologique sur l’ensemble du processus (plus uniquement cantonné à la viticulture mais aussi la vinification).

Ce label garantie que :

  • les viticulteurs cultivent leurs raisins sans aucun produit chimique de synthèse et n’utilisent pas les OGM
  • le viticulteur préserve au maximum l’équilibre biologique de la nature
  • la liste des intrants (éléments entrants dans la fabrication du vin) est limitée

Les producteurs de vins AB sont soumis aux contrôles d’un des 6 organismes accrédités : Aclave, Agrocert, Qualité France, Ulase, SGS ICS et Ecocert.

Où les trouver ?

Ces labels sont les connus et les plus commercialisés, notamment en grandes surfaces. La Savoie compte à elle seule plus de 20 domaines certifiés AB (voir le guide des vignerons bio en Rhône-Alpes, édition 2016).

Pour plus de bons plans, nous vous invitons à consulter les guides des bonnes adresses bio en Rhône-Alpes, téléchargeables sur le site du réseau des agriculteurs bio en Rhône-Alpes.

 

Les plus « inclusifs »

Parmi les plus inclusifs, on trouve les certifications Nature et Progrès et Bio Cohérence. Les cahiers des charges de ces organismes sont plus stricts que ceux de la législation européenne.

Leur démarche s’inscrit dans une démarche plus globale. Ainsi le cahier des charges interdit la vente en Grande Distribution pour favoriser la vente directe et les réseaux spécialisés bio. Il prend en compte également l’humain, pour que les employés reçoivent un revenu équitable.

Nature et progrès

logo Nature et Progrès

Nature et progrès a été créé en 1964 par des professionnels et des consommateurs. Il garantit une récolte manuelle et une fermentation à partir de levures bio indigènes. La chaptalisation (l’ajout de sucre permettant une augmentation du volume d’alcool) est autorisée à hauteur de 1 %. Aussi, les taux de sulfites autorisés sont deux fois moins importants que ceux de la règlementation européenne.

Bio Cohérence

logo Bio Cohérence
Créé en 2010, en réaction à la diminution des exigences du cahier des charges du label AB qui s’est aligné sur le label bio européen, Bio Cohérence assure : des ingrédients 100 % d’origine agricole bio, un chai (lieu où se déroule la vinification) 100 % bio ou encore l’interdiction de certaines substances (acide métatartique, levures, exogènes…). Le cahier des charges exige également que les produits soient cultivés, produits et transformés sur le sol français.

 

Il garantit donc un vin produit, vinifié et mis en bouteille sur l’exploitation.

Où les trouver ?

Peu de viticulteurs sont certifiés Bio Cohérence. Au total, en France, ils sont une vingtaine. Retrouvez les sur l’annuaire Bio Cohérence. L’annuaire de Nature et Progrès  recense un peu moins de 60 viticulteurs certifiés : les plus proches se situent en Isère, dans l’Ain, dans le Rhône ou en Ardèche.

 

Les marques en biodynamie

L’agriculture biodynamique est une forme d’agriculture biologique à la fois holistique, régénérative et positive qui a deux labels emblématiques : Demeter et Biodyvin . Les vignerons biodynamiques cherchent à créer un écosystème équilibré autour de la vigne, pour la rendre plus résistante face aux aléas climatiques et moins soumise aux attaques de ravageurs.  Le but est de réduire au maximum les intrants et aucun intrant de synthèse n’est autorisé (ex : pulvérisation de préparations à base de plantes ou de bouses de vache).

En plus d’être certifiés en agriculture biologique, les vins biodynamiques répondent à des exigences supplémentaires tant en matière de production des raisins que de vinification.

Demeter

logo Demeter

Demeter, en référence à la déesse grecque de la fécondité, est une marque de certification internationale d’agriculture biodynamique, fondée en 1932 en Allemagne.

Demeter propose deux types de certifications pour le vin :

  • Vin Demeter : cette appellation certifie des crus vinifiés selon le cahier des charges de la marque
  • Vin issu de raisins Demeter : cette certification labellise les crus issus de raisins certifiés biodynamiques mais qui ne font l’objet d’aucune restriction dans leur vinification

    Biodyvin

      Biodyvin a été créé en 1995 par des vignerons français et regroupe désormais des domaines présents dans toute l’Europe. Tous les vignerons sont certifiés selon le cahier des charges du Syndicat International des Vignerons en Culture Bio-Dynamique et sont contrôlés chaque année par un organisme indépendant et accrédité, Ecocert Sas France.

     

    Où les trouver ?

    En 2017, Demeter comptait un peu plus de 400 vignerons français certifiés. Parmi eux, on trouve le Domaine Giachino situé à Chapareillan (Isère), entièrement en biodynamie.

    Le Domaine Genoux (château de Mérande) propose également des vins biodynamiques certifiés par Biodyvin parmi 150 autres domaines certifiés dans toute l’Europe.

    Pour en trouver d’autres, retrouvez les adresses sur les annuaires de Demeter et de Biodyvin.

     

    Les partisans du jusqu’au-boutisme

    Les partisans du jusqu’au-boutisme promeuvent un vin Naturel. Chez eux, la main de l’homme intervient au minimum dans l’élaboration des vins. Par exemple, les levures utilisées sont celles présentes naturellement dans les grappes de raisin.

    Jusqu’à 2020, il n’y avait pas de label officiel ni de règlementation officielle. Seules deux associations défendaient (et défendent toujours !) les valeurs du vin Naturel : l’Association des Vins Naturels (AVN), créée en 2005, et l’association des vins « Sans Aucun Intrant Ni Sulfite » (S.A.I.N.S), créée en 2012.

     

    Pour eux, le vin naturel est :

    • Un vin dont les raisins sont issus de l’agriculture biologique ou biodynamique
    • Un vin qui est vinifié et mis en bouteille sans aucun intrant, ni additif, ni sulfiltes (la quantité très limitée de soufre étant indigène)
    • Aucune technique permettant de modifier le travail du raisin n’est autorisée

    Naissance du label « vin méthode nature »

    Suite à de nombreux excès de l’utilisation de la dénomination « vin nature » ou « vin naturel », le label « vin méthode nature » a vu le jour. « En 2019, la Répression des Fraudes (DGCCRF) a épinglé une coopérative qui mélangeait vins conventionnels et vin nature pour diluer les teneurs en soufre », a expliqué Jacques Carroget, président du Syndicat de défense des vins natures, dans une interview à Ouest-France. Ce Syndicat de défense des vins natures a vu le jour la même année.

    La définition du label est la suivante : un raisin bio, une vendange manuelle, pas d’intrants ni d’intrusion technologie. Une catégorie précise permettra l’usage de sulfites, à hauteur de 30 mg/l maximum.

    La charte prévoit donc deux certifications :

    • Vin méthode nature sans sulfites ajoutés
    • Vin méthode nature <30mg/l de sulfites ajoutés 

    L’administration française a déjà reconnu officiellement le syndicat et son label. Une première phase, qui s’étalera sur trois ans, est en cours. Des discussions sont en cours, en vue d’une future reconnaissance européenne. 

    Où les trouver ?

    Depuis septembre 2020, le label « vin méthode nature » a son propre site internet : vinmethodenature.org. Vous pouvez dorénavant retrouver les 44 cuvées officiellement labellisées « vin méthode nature » ainsi que les vignerons adhérents.

     

    Et qui du vin végan ?

    Cela peut prêter à sourire : du vin végan ? Encore une nouvelle stratégie marketing ? Et bien non, contrairement à ce que l’on pense, le vin peut contenir des produits d’origine animale !

    Par exemple, des substances à base de poisson, de blanc d’œuf ou même de gélatine de porc sont utilisées pour filtrer les résidus en suspension dans le vin. Ainsi, qui dit vin bio, ne dit pas forcément vin végan… Et l’inverse est vrai aussi : vin végan ne signifie pas forcément vin bio. Vous avez envie d’en savoir plus ? On revient bientôt avec un article sur ce sujet 😉.

    Où les trouver ?

    Deux annuaires nous paraissent intéressants : vin-vegetalien.com et les grappes.com (pour trouver des vins végan sur ce dernier, il suffit d’effectuer un tri par type de classification).

     

    À quand un étiquetage exhaustif ?

    Selon une étude réalisée en octobre 2017 (échantillon de 1 002 personnes) par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) pour le WWF (World Wildlife Fund) France, 89 % des Français veulent être informés de la présence de pesticides dans les produits alimentaires à l’aide d’un étiquetage.

    L’étiquetage sur les bouteilles de vin fournit déjà un certain nombre d’informations obligatoires (ex : indication de la provenance, identité de l’embouteilleur, indication de la présence d’allergènes tels que œuf, lait, sulfites…) et des mentions facultatives mais règlementées (ex : millésime, cépage, teneur en sucre…).

    Néanmoins, certains aimeraient plus de transparence : savoir exactement ce qu’un vin contient. Pour l’instant, l’idée ne fait pas l’unanimité et on comprend pourquoi.

     

    En bonus 😃🎁

    Une idée cadeau

    Pourquoi ne pas offrir un abonnement ? Avec lesvinsjud.com, vous recevez tous les mois deux bouteilles de vin bio, biodynamique ou nature, sélectionnées rien que pour vous.

    La particularité ? Jud s’adapte à vos goûts et à vos préférences. Une manière ludique de découvrir les bases de l’œnologie et de découvrir des cuvées.

    Également, sur vinibee.com, vous avez la possibilité de vous abonner à des formules box. Vinibee propose une sélection de vins bio, biodynamiques et naturels.

    Une application mobile

    Raisin.digital.fr vous propose une application pour partager vos coups de cœur sur des vins naturels et découvrir où les déguster (caves, restaurants, bars).

    Attention sur cette appli, sont considérés comme vins naturels : « Pour nous, un(e) vigneron(ne) naturel(le) réalise au minimum 50% de ses cuvées avec du jus de raisin, et parfois un soupçon de soufre, dans le respect de l’environnement et des hommes. »

    Ici, c’est la communauté qui contribue, enrichit et alimente la base de données. Ses informations sont ensuite validées par l’équipe. À l’heure actuelle, plus de 1 500 vignerons "vin naturel" sont référencés dans le monde entier.

     

    On espère vous avoir éclairé sur ces labels et ces marques éthiques. Sur ce, il n’y a plus qu’à choisir ! Bonne dégustation et toujours avec modération*. ;)

     

    *L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

     

    Sources :

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/enquete-franceinfo-additifs-pesticides-le-vin-que-vous-buvez-ne-contient-pas-que-du-raisin-decouvrez-le-resultat-de-nos-analyses_2957897.html ; 08 octobre 2018

    https://youmatter.world/fr/impact-environnemental-viticulture-vin-pesticides/ ; 12 septembre 2016

    https://www.agencebio.org/wp-content/uploads/2019/09/CP-agencebio-vinbioa%CC%80laconque%CC%82tedesFranc%CC%A7ais.pdf ; 25 septembre 2019

    https://www.mysteresetbonnesbouteilles.fr/module/csblog/post/25-1-les-labels-bio-dans-le-vin-les-cles-pour-s-y-retrouver-.html ; 22 juillet 2017

    https://magazine.laruchequiditoui.fr/les-labels-ecolo-du-vin-bio-hve-nature-biodynamie-comment-sy-retrouver/ ; 4 avril 2019

    https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-no-wine-is-innocent/20130131.RUE6985/jusqu-a-47-produits-chimiques-dans-une-bouteille-de-vin.html ; 25 janvier 2017

    https://www.bfmtv.com/economie/consommation/la-denomination-vin-methode-nature-officiellement-reconnue_AN-202003060162.html ; 06 mars 2020

    https://www.reussir.fr/vigne/une-reglementation-pour-les-vins-nature ; 01 mars 2016

    https://www.novagraaf.com/fr/vision/vins-naturels-le-succes-commercial-face-au-vide-juridique ; 13 janvier 2020

     

    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

    Effectuez une recherche

    Panier