LIVRAISON OFFERTE à partir de 20€.COVID19 : nous sommes ouverts. Mais nos délais de livraison sont un peu plus longs (comptez 10 jours)

Comment reconnaître le véritable savon de Marseille ?

Comment reconnaître le véritable savon de Marseille ?

📷© La Corvette

Super allié pour la maison et véritable savoir-faire français transmis de génération en génération, le Savon de Marseille, fabriqué au chaudron, sans parfum, ni conservateur, est écologique, biodégradable et économique. Comment reconnaître un vrai Savon de Marseille ? Pourquoi l’utiliser ? On vous explique tout !

Naturellement nettoyant, désincrustant et antibactérien, il faut deux semaines pour fabriquer l’authentique savon de Marseille. Il est composé d’eau, de sel, de soude et de 72 % d’huile végétale. Rien de plus ! 

Comme le Savon de Marseille ne fait pas l’objet d’une appellation protégée, de nombreux “Savons de Marseille” sont des faux, jusqu’à 90% de ceux que l’on trouve dans le commerce sont concernés. Ces savons intègrent des produits d’origine animale et de produits chimiques nocifs pour la santé et l’environnement dans leur composition. Ils sont souvent fabriqués en Chine, bien loin de notre belle cité phocéenne et donc sans respecter le savoir-faire des savonneries traditionnelles.


Comment bien choisir son savon de Marseille ?

Un savon de Marseille doit être un cube dont les mentions “72 % d’huile” et le nom de la savonnerie sont gravées sur les faces. Sans colorant, il est vert ou blanc, cette couleur dépend de l’huile utilisée lors de sa fabrication. Donc au revoir les savons de toutes les couleurs que l’on peut trouver un peu partout. 

On évite aussi tous les savons composés d’additifs et de graisses animales. De…  graisse animale ? 😳 Et oui, environ 80 % des imitations contiennent du suif, c’est-à-dire des restes de bœuf, de mouton ou de porc. Ça donne envie, non ?

Pour être un pur savon de Marseille, il ne faut que de l’huile végétale ! Oui, mais laquelle ?
Le traditionnel savon de Marseille ne contient que de
l’huile d’olive, ce qui lui donne sa couleur verte. Un savon composé uniquement d’huile d’olive aura une odeur plus forte, se rincera moins facilement et surtout moussera moins. 
Les savons de Marseille
blancs sont généralement composés d’huile de palme ou de coprah (coco), mais pas d’olive. 

Jusque-là, c’est plutôt facile de distinguer un vrai savon de Marseille d’un faux, mais maintenant, il va falloir se plonger dans sa composition pour être sûr de notre choix. En effet, nombreux sont les fabricants qui mélangent les huiles afin d’obtenir cette couleur verte à bas prix, les huiles de palme et de coprah étant moins chères que l’huile d’olive. L’ajout d’huiles de coprah et de palme, permet aussi aussi fabricants d’obtenir un savon qui mousse plus (huile de coprah) et plus dur (huile de palme). Mais ni l’une, ni l’autre n’est indispensable. 
Ça se complique, non ? Voici un guide des ingrédients pour se repérer facilement dans la composition :


Les ingrédients nécessaires
Sodium olivate : l’huile d’olive saponifiée est l’ingrédient majoritaire du savon de Marseille. Elle doit être de 72 %.
Aqua : l’eau nécessaire à la saponification
Sodium hydroxyde : la soude caustique nécessaire à la saponification, il peut en rester d’infimes traces dans le produit fini.
Glycerin : le reste de la saponification. Elle est retirée lors de la fabrication, il peut en rester quelques traces dans le produit fini.
Sodium chloride : le savon est lavé à l’eau salée, d’où la présence de sel.


Ceux dont on peut se passer
Sodium cocoate : l’huile de coprah saponifiée permet d’obtenir un savon moussant et dur plus rapidement qu’avec l’huile d’olive.
Sodium palmkernelate : l’huile de palme saponifiée permet d’obtenir un savon dur blanc plus rapidement qu’avec de l’huile d’olive.
Ces matières permettent d’obtenir des savons qui correspondent aux habitudes de nombreux consommateurs (mousse, dureté) et de produire un savon moins cher. Mais elles posent la question de la déforestation et de leur impact écologique. On parle beaucoup de la déforestation liée à l’huile de Palme, mais l’huile de Coco (et tous les produits dérivés de la Coco) n’est pas en reste quand il s’agit de raser des forêts pour planter des palmiers…


Ceux qu’on ne veut pas
CI + chiffre : des colorants
Sodiem Tallowate ou Lardate : indique la présence de graisse animal de boeuf ou de porc
Parfum

Que puis-je faire avec un savon de Marseille ?

Maintenant qu’on sait comment le choisir, il faut l’utiliser. Et justement, le savon de Marseille peut (presque) tout faire !
🧹Pour nettoyer sa maison ou pour faire la vaisselle en le mélangeant à de l’eau chaude, ou pour fabriquer son propre liquide vaisselle maison
🧺Pour laver le linge en faisant sa lessive maison ou juste pour le détacher en humidifiant et en frottant la tache avec du savon de Marseille, puis laisser agir quelques heures
🛀Pour se laver, les mains, le corps et les cheveux, pour se raser ou même pour faire son propre dentifrice
🤕Pour nettoyer les plaies, pour apaiser un coup de soleil, contre les démangeaisons.
🌷Pour faire fuir les pucerons, en le faisant fondre dans de l’eau à vaporiser sur les plantes


Sain, écologique et économique, le savon de Marseille n’a plus de secrets pour vous ! Véritable allié de tous les jours, ces utilisations sont multiples. Aujourd’hui, il n’existe plus que quelques savonneries qui fabriquent le vrai savon de Marseille. En voici quelques-unes : 

La Licorne
Marius Fabre
Fer à Cheval
La Corvette
le Sérail

Vous connaissez d’autres fabricants ? Vous avez d’autres manière d’utiliser le Savon de Marseille ? Dites-nous tout en commentaire 🙂
Et rappelez-vous, pour éviter les mauvaises surprises, veillez toujours à lire la liste des ingrédients 😉

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Panier